Georges   Bériachvili

Ayant commencé l’apprentissage du piano à l’âge de sept ans, Georges Bériachvili est passé par une formation scientifique avant de se consacrer entièrement à la musique. C’est à l’âge de 23 ans, déjà diplômé en tant qu’ingénieur en chimie organique, qu’il entre au Conservatoire supérieur d’Etat de Tbilissi (Géorgie) où il étudie les disciplines théoriques, l’écriture et la musicologie. Parallèlement il poursuit ses études pianistiques et commence à se produire comme concertiste.

 

Depuis 2001, Georges Bériachvili vit en France en conciliant l'activité de pianiste, de pédagogue et de chercheur en théorie, histoire et esthétique de la musique. Il se produit en récital et en musique de chambre avec un répertoire qui s'étend de Bach à Stockhausen. Il s'implique également dans des projets de compositeurs contemporains en jouant et en enregistrant des œuvres de François-Bernard Mâche, Peter Eötvös,  Nicolas Vérin.

 

Georges Bériachvili est docteur en musicologie et titulaire du premier prix du cycle de perfectionnement en musicologie du CNSM de Paris. En 1998 il participe à la fondation de l’Association de Jeunes Compositeurs et Musicologues de Géorgie et devient son vice-président. Depuis 2004 cette association organise un festival annuel  «Tbilissi. Soirées de musique contemporaine» où Georges Bériachvili intervient régulièrement en tant qu’interprète.

En 2012, pour son activité pianistique Georges Bériachvili a reçu le  Prix Simone et Cino del Duca  décerné par l’Institut de France (Académie des Beaux-Arts).